Actualités

  • 26 fois la Suisse – la diversité culturelle des cantons

    Présentée le 24 mars 2022 sur la Place fédérale de Berne, la feuille de timbres  Mon canton – notre Suisse est un projet commun de la Poste et de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC).

    Feuille de timbres mon canton notre Suisse

    Chaque timbre a une valeur de 1 franc 10. Un vingt-septième timbre représente la Maison des cantons à Berne.

    La maison des cantons – Berne

    Pour la Suisse romande, le graphiste Gieri Cosson a choisi de représenter la guette de la cathédrale de Lausanne comme symbole du canton de Vaud.

    Vaud – la guette de la cathédrale de Lausanne

     Genève célèbre son entrée dans la Confédération ainsi que son rayonnement international et les 188 nationalités des habitants du canton.

    Genève – ville internationale

    Le pont de la Poya représente le canton de Fribourg

    Fribourg – le pont de la Poya

    Pour le Jura, les graphistes Jennifer Sunier et Samuel Perroud ont représenté les forêts de sapins.

    Jura – une forêt de sapins

    Neuchâtel affiche une représentation de 2 horloges atomiques avec l’écart infinitésimal entre les 2 appareils.

    Neuchâtel – horloges atomiques

    Enfin sous le soleil du Valais la styliste Angelika Gamper a représenté ce qui fait le charme du canton, son vin, ses mazots, ses barrages et ses pistes de ski, sans oublier le campus de l’EPFL.

    Valais – ses barrages, ses pistes de ski et son vin
  • Bernard Rosset rend son livre de compte

    Membre fondateur de la Société philatélique de la Côte en 1966, Bernard Rosset a demandé à être remplacé après 55 ans passés au comité. Caissier méthodique, organisé et pointilleux, Bernard ne s’est pas contenté de tenir les finances de la Société. Il a organisé les tombolas de notre Bourse aux timbres annuelle et créé plusieurs classeurs contenant l’historique de notre groupement. Philatéliste, mais aussi cartophile, c’est grâce à son fond que nous avons pu réaliser la page archive de notre site internet.

    Nommé membre d’honneur en 2017, il reste membre de notre Société et nous comptons sur lui pour qu’il partage avec nous ses connaissances philatéliques. L’ensemble du comité le remercie chaleureusement.

  • Nouveaux tarifs postaux 2022

    Les nouveaux tarifs postaux, valables dès le 1er janvier 2022 :

    Courrier A, 1,10 franc au lieu de 1,00 franc

    Courrier B, 90 centimes au lieu de 85 centimes

    valeur complémentaire de 5 centimes

    Pour continuer à utiliser les anciens timbres, dont la validité est illimitée depuis la série des monuments historiques de 1960, la Poste vend des timbres de 5, 10 et 20 centimes. Ces séries peuvent être commandées sur le site postshop.ch à partir du 13 décembre 2021. Valables depuis le premier janvier 2022, ces valeurs complémentaires seront livrées à partir du 25 décembre 2021.

  • Une carte NHORA pas comme les autres

    Texte de Monsieur André Meylan , Prangins, meylanpra@bluewin.ch, membre de la société suisse des collectionneurs d’entiers postaux, publié avec l’aimable autorisation du « Der Ganzsachen-Sammler n° 128 Le collectionneur d’entiers postaux ».

                    La Société « Navigation Horlogère Aérienne NHORA » a été fort productive en entiers postaux à l’occasion de quatre manifestations. La première fois en 1926 pour le premier vol Bâle-La Chaux-de-Fonds, la deuxième en 1927 pour la première poste aérienne Lausanne-La Chaux-de-Fonds, la troisième en 1928 pour l’inauguration de la liaison avec Genève et finalement en 1928 pour le meeting aérien des Éplatures.

    En 1926, ce ne sont pas moins de neuf entiers postaux qui ont vu le jour pour ce premier vol, soit deux entiers officiels repiqués, une carte postale préaffranchie à 10 c et une bande pour journaux à 5 c, deux enveloppes privées timbrées à 5 et 20 c et enfin cinq cartes postales illustrées différentes, toutes avec l’impression d’une vignette-valeur « Buste de Tell » de 10 c vert (Pr – GED 41.003). Relevons que trois de ces cartes ont eu un important tirage et sont fréquentes alors que les deux autres sont beaucoup plus rares, l’une d’elles étant même oubliées des catalogues Zumstein ! Notons aussi que ce premier vol a fait l’objet de quatre oblitérations distinctes soir de la Chaux-de-Fonds à Bâle et du Locle à Bâle ou l’inverse pour l’un ou l’autre départ.

    Les deux premières cartes sont des vues aériennes de La Chaux-de-Fonds prises à respectivement 400 et 500 m comme indiqué à gauche en haut du côté adresse, avec en plus la mention « carte postale d’aviateur » à droite. Ces prises de vues ont été réalisées par une société zurichoise, ce qui est mentionné verticalement au milieu de la carte, et imprimée à Zurich, l’éditeur figurant en bas à gauche. Ces impressions sont en noir alors que, comme le préaffranchissement de 10 c, la mention de cette première poste aérienne et le fait que cette carte soit destinée à cet événement et que son tarif soit pour la Suisse sont imprimés en vert. La troisième carte est une vue aérienne du Locle mais aucune indication ne figure côté adresse où l’on ne trouve que les mêmes impressions en vert que sur les deux premières cartes. C’est côté illustration que le Locle est mentionné en bas à gauche de la photo. Les deux dernières cartes, nettement plus rares, sont comme la troisième, la légende de la photo figurant sur celle-ci. La quatrième est illustrée d’une photo du pilote surmontée de la mention « Flieger Henri André » et la cinquième est une vue aérienne en-dessous de laquelle est indiqué « 2668 La Chaux -de-Fonds H.500 m 10.X.19 ».

    En principe toutes ces cartes ont été imprimées de la même manière recto-verso. Aussi lorsque l’on retourne une carte pour en voir l’illustration, cette dernière devrait toujours être dans la même position, Or avec l’une des cartes les plus communes, la vue aérienne de La Chaux-de-Fonds (500 m), j’ai trouvé une carte avec la photo inversée (voir ci-dessous), ce qui semble bien être une exception. Alors se posent un certain nombre de questions. Est-ce un cas unique d’une carte tombée d’un paquet et replacée dans une mauvaise position avant l’impression de l’une de ses faces?

    Deux mêmes cartes avec vue aérienne de La Chaux-de-Fonds (500 m) utilisées pour le même vol Le Locle-Bâle, l’une normale, l’autre avec recto-verso inversé.

    Carte normale côté adresse:

    Carte normale, côté adresse – vol Le Locle-Bâle 17.05.26 – carte postale d’aviateur

    Carte normale côté illustration:

    Carte normale, côté illustration – vue aérienne de la Chaux-de-Fonds – vue d’une altitude de 500 mètres

    Carte inversée côté adresse:

    Carte inversée, côté adresse – vol Le Locle-Bâle 17.05.26 – carte postale d’aviateur

    Carte inversée côté illustration:

    Carte inversée, côté illustration – vue aérienne de la Chaux-de-Fonds – vue d’une altitude de 500 mètres

    Un paquet de cartes a-t-il été imprimé de cette manière? Sur les cinq cartes émises à l’occasion de ce premier vol, est-ce la seule présentant une telle inversion? Petite série de questions auxquelles les collectionneurs d’entiers postaux ou de la poste aérienne pourront peut-être apporter des réponses.

  • Assemblée générale

    L’assemblée générale du 31 août 2021 à reconduit Jean-Daniel Quiblier, Président, ainsi que les membres Bernard Rosset, Hélène Bernard et Paul Bertuchoz. Un nouveau membre a rejoint le Comité en la personne de Philippe Chappuis. Bienvenue à lui.

  • Alice Rivaz, une féministe avant l’heure

    Alice Rivaz est une femme écrivain vaudoise, née en 1920 à Rovray, près d’Yvonand et décédée en 1998 à Genthod.

    Femme libre et indépendante, elle refuse le mariage et après une formation initiale de journaliste, elle s’engage comme dactylographe au Bureau International du Travail à Genève. Elle écrit au nom des femmes et des humbles.
    Son roman La paix des ruches est publié en 1947, deux ans avant Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir.

    Alice Rivaz à son bureau – crédit photo Bulletin de la Guide du livre

    La Bibliothèque Cantonale et Universitaire de Lausanne (Riponne) lui consacre une exposition du 20 mai au 31 octobre 2021.
    La poste suisse à célébré son centième anniversaire avec un timbre émis en 2001, no 1015 au catalogue Zumstein.

    Centième anniversaire Alice Rivaz – Z1015 – 2001
  • Une hormone qui sauve des vies

    Les premiers extraits de pancréas d’une substance permettant de réguler l’utilisation du glucose ont été préparés par Frederik Grant Banting avec l’aide de son assistant Charles Best, alors étudiant en médecine.
    C’est en été 1921 à Toronto que Banting réussit à obtenir un premier extrait, encore peu actif et impur. La première insuline était disponible. Purifiée, elle sera injectée à un patient en 1922 et Banting recevra le prix Nobel de physiologie en 1923.

    Bloc de 4 - portraits - Frederik Grant Banting
    Frederik Grant Banting – premier extrait d’insuline en 1921

    Médecin au destin tragique, il meurt en 1941 dans un bombardier qui s’écrase au-dessus de Terre-Neuve, alors en route vers l’Angleterre. La poste lui à rendu hommage dans la série des portraits de 1971, aux côtés des médecins Yersin, Forel, Gonin et Koch.
    Le 4 mars 2021, la poste avec la Fondation de l’Association Suisse du Diabète célèbre les 100 ans de l’insuline avec un timbre de 1 franc. Il représente une modélisation en 3D de la molécule d’insuline.

    Timbre de 1 franc de la poste suisse - molécule d'insuline
    Modélisation en 3D de la molécule d’insuline
  • Rhône philatélie
    Rhône philatélie. La revue éditée par l’Entente philatélique Valais/Haut-Léman- Parait 4 fois par an. Depuis 2007 l’abonnement est inclus dans la cotisation de la Société philatélique de La Côte.
    Rhône philatélie. La revue éditée par l’Entente philatélique Valais/Haut-Léman- Parait 4 fois par an. Depuis 2007 l’abonnement est inclus dans la cotisation de la Société philatélique de La Côte.